#Tes droits au quotidien

Se soigner sans se ruiner…

Pourquoi tant de papiers à remplir ?
La France c’est le pays des papiers et des démarches administratives ! Toutes ces démarches administratives, à effectuer auprès des services publics (CAF, CPAM, CARSAT, HLM etc.), servent à bénéficier de droits sociaux (revenu minimum, santé, retraite, logement, éducation, etc.)
C’est le cas, par exemple, du droit à la santé. C’est la Caisse Primaire d’Assurance Maladie (CPAM) de ton département qui est là pour toutes tes questions ou demandes concernant ce droit.

Comment bénéficier de la prise en charge de mes frais de santé ?
Depuis 2016 la Protection Universelle MAladie (PUMA) permet d’être remboursé de ses frais de santé (médecin, examens, médicaments etc.). Une fois ouvert, ce droit est continu tout au long de la vie, même en cas de changement de situation professionnelle (perte d’emploi…), familiale (séparation…) ou de résidence (déménagement…). Toute personne majeure est assurée à titre individuel dès sa majorité (ou dès 16 ans à sa demande). Une personne majeure sans activité professionnelle a droit à la prise en charge de ses frais de santé à titre personnel, dès lors qu’elle réside en France de manière stable (au moins depuis trois mois) et régulière (titre de séjour pour les étrangers). Les mineurs bénéficient eux du droit de leurs parents.

La CPAM me rembourse-t-elle tous mes frais de santé ?
Et non. Prenons l’exemple d’une visite chez le médecin généraliste. Le tarif de la consultation qui sert de base au remboursement est de 25 €. Sur ce montant, l’Assurance Maladie vous rembourse 70 %, soit 17,50 €. Les 30 % restant, soit 7,50 €, sont appelés ticket modérateur. Vous devrez payer 1 € au titre de la participation forfaitaire. Ton reste à charge total est donc de 7,50 € + 1 €, soit 8,50 €.

Comment me faire rembourser ce qui me reste à charge après le remboursement de la CPAM ?
Deux possibilités : soit bénéficier d’une mutuelle (protection complémentaire payante), soit bénéficier de la CMU-Complémentaire (protection complémentaire gratuite).

Le truc à retenir (à mettre en évidence)
Il n’existe pas encore d’attribution automatique des droits sociaux. C’est à chacun de les demander. Par exemple, le seul moyen pour savoir si l’on a droit à la PUMA, à la CMU-Complémentaire, ou une aide pour payer une mutuelle, c’est d’en faire la demande auprès de la CPAM.

Le truc pratique (à mettre en évidence)
Ou trouver des infos sur les droits sociaux : www.service-public.fr